des écarts

Pourquoi faut-il que les mots affleurent mais ne sortent pas ? Il faudrait. Il faudrait du fil, une canne, un moulinet mais quel leurre leur présenter ? Les mots restent tapis, bien à l’aise, en riant. Les mots s’habillent de nuages, se masquent, s’ombrent. Pourtant l’intuition semblait claire, évidente, un torrent. Il ne restait qu’à mettre tout ça en ordre, canaliser, en rang. Siffle le chien, siffle. Mais rien ne vient. Ils s’y refusent. Ils me résistent.

Constater l’écart entre le son et les mots qui s’y mêlent. Ces mots, malheureux, faibles, disent le contexte, le décor, la source. Ça, je le sais déjà. C’est facile, limité. Il suffit de reprendre les images inscrites en soi, accessibles au souvenir, et de reconstruire. Le son travaille ailleurs, sur la peau, dans les filaments nerveux, les courants, dans les soutes les plus ignorées. Continuer tout de même à lancer des mots pour voir si ça mord.

Publicité

2 commentaires on “des écarts”

  1. Obel dit :

    Et puis tu attrapes le mot, le chemin est fait, le sens prisonnier, le poisson constitué…

    • ma mule noyre dit :

      « L’attrait de la pêche tient, formellement, dans l’instant très court où quelque chose a quitté sa place pour faire intrusion dans une autre en conservant les propriétés qu’il tenait de la première. Tout commence à la déchirure soudaine de la surface, quand ça a pris et que ça se refuse à en tirer les conséquences, à venir jusqu’à nous, de l’autre côté. Ça fait toute une histoire scandée de rapprochements et de fuites, ponctuée de lueurs sourdes et d’éclats brillants, de réticences, d’abandons. Parfois, elle tourne court, quand le poisson, si c’en est un, s’il existe avant de s’être matérialisé dans l’air, rompt le fil ou se défait du flocon de plume qu’on lui avait fiché en gueule. Mais parfois, elle aboutit et le maléfice, aussitôt, commence à s’exercer. »

      Pierre Bergounioux
      La Ligne, Verdier, p. 18


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s